Post-partum et plus si affinités

11 octobre 2017 § Poster un commentaire

Ça faisait un bail, mais j’ai été un peu occupée ces derniers temps. Du genre, je suis devenue maman, c’est trop génial et tout, et du coup j’ai plein d’anecdotes rigolotes à vous raconter.

Bon, déjà, comment on va l’appeler ? Non, je ne parle pas du bébé.

Posons le contexte. Vous vivez avec votre amoureux, vous décidez de faire un bébé, vous faites un bébé : la vie est douce et simple. Et là, horreur : vous découvrez que vous n’êtes pas mariée.

« Vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose ? C’est votre mari qui changera la litière du chat dans ce cas ! »
« Connaissez vous le groupe sanguin de votre mari ? »
« Pendant le travail, votre mari pourra soulager la douleur en vous massant le dos… »

Mais de qui me parlez-vous ?

« Votre conjoint », « le papa », il y a plein de façons de le désigner, alors pourquoi « votre mari », en 2017, à une époque où le mariage n’intéresse plus que les gays ?

J’ai eu parfois envie de rectifier en l’appelant « mon plan cul », mais ma bonne éducation légendaire a pris le dessus. Pourtant, il est définitivement mon seul et unique plan cul depuis un bail.

Du coup, si ça ne vous dérange pas, dans cet article, on va l’appeler « mon PC ».

Et c’est parti pour les anecdotes.

Grossesse : ambiance pregnancy police

« Vous êtes mariés ? »
« C’était voulu ? »
« Tu devrais manger plus… »*
« Tu es sûre que tu es enceinte ? »

*Mon médecin m’a conseillé de me reposer, pas de me gaver !

Post-partum : ambiance mère indigne

« Tu la nourris, ta fille ? »
comprenez : « tu l’allaites ? »

« Est-ce que tu vas élever ton bébé? »
comprenez : « est-ce que tu prends un congé parental ? »

Reprise du boulot : ambiance c’est pas pareil pour le papa

« Tiens, salut, mais où est ton bébé ? »

Oh, je l’ai laissé devant la porte avec une pancarte « maman travaille », il y aura bien quelques passants pour lui jeter quelques boudoirs bio à la fleur d’oranger.

Vie sociale : ambiance théorie du genre

« Oh la petite princesse ! »
« Regarde comme elle minaude. »
« Tu habilles ta fille comme un garçon. »

J’ignorais que le style jean-body était particulièrement masculin.

Éclairage sur le concept de pregnancy police

La pregnancy police, ou PP, commence dès la grossesse, et continue pendant le post-partum (j’adore ce mot, il m’évoque cette douce période des nuits blanches, de la rééducation du périnée et des seins qui débordent de lait, pendant que mon PC est au boulot et que des ouvriers s’affairent dans la maison encore pleine de cartons de déménagement, ce qui est très pratique pour calmer des pleurs de bébé et allaiter en toute intimité.)

La PP continue pendant le post-partum, donc, et si j’ai bien compris, en fait, elle ne s’arrête jamais.

La PP s’adresse aux mères, bien entendu.
Des pères un peu absents, ou un peu, disons, pas très intéressés, la PP dira avec tendresse : « ah les papas, ils font comme ils peuvent ! »
Les pères qui changent les couches, se lèvent la nuit, sortent les poubelles, se sentent un minimum concernés par le projet, sont automatiquement nominés par la PP pour recevoir la légion d’honneur.
(D’ailleurs mon PC ne va pas tarder à être décoré.)

La PP, ce sont toutes ces personnes qui, à partir du moment où tu portes la vie, savent mieux que toi ce qui est bon pour toi et pour ton enfant. Et te le font savoir.

La PP peut se manifester de manière bienveillante (« tu devrais manger plus », donc), mais aussi de manière indiscrète (quand je prenais le bus avec ma fille de quelques semaines, il y avait toujours une dame pour me demander si je la « nourrissais ») (oui, et je suis en train d’arrêter, oui c’est pas facile, les montées de lait, la fatigue, la douleur surtout, oui je sais y a des techniques à connaître, merci, non je vous assure, ah c’est mieux pour le bébé, oui j’ai déjà essayé pas mal de choses, des conseils?, non ça va aller, non ta gueule connasse).

La PP peut aussi se manifester comme ceci.

Peut-être faites-vous partie de la PP sans le savoir ?

Voilà. C’est tout pour aujourd’hui. Bisous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Post-partum et plus si affinités à La Frangine.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :